Octobre 2023

by | Nov 20, 2023

En octobre, les marchés financiers sont restés faibles, les investisseurs ayant réagi avec prudence aux tensions géopolitiques au Moyen-Orient. Voici un résumé des principaux événements qui ont influencé les marchés : 

Évolution mensuelle du marché 

  • Malgré un redressement de dernière journée stimulé par les valeurs technologiques et les bénéfices des entreprises, les marchés boursiers ont reculé en octobre, le conflit entre Israël et le Hamas ayant pesé sur le sentiment des investisseurs. 
  • Les rendements obligataires ont temporairement baissé et les prix ont augmenté en milieu de mois, les investisseurs s’étant tournés vers des actifs sûrs à la suite de la guerre entre Israël et le Hamas.  
  • Les entreprises de consommation discrétionnaire du secteur des voyages et des loisirs ont enregistré de solides bénéfices au troisième trimestre. 
  • Les prix du pétrole ont chuté de 10 % au début du mois d’octobre en raison de l’augmentation des réserves de stocks, puis ont augmenté de 4 % en raison de l’incertitude liée à la guerre entre Israël et le Hamas, avant de chuter à nouveau lorsque les craintes d’un conflit régional plus large se sont dissipées.  
  • Les actifs refuges que sont l’or et le dollar américain ont pris de la valeur en raison du conflit au Moyen-Orient. 
  • La création d’emplois au Canada et aux États-Unis a de nouveau défié les attentes, témoignant de la vigueur du marché du travail. Toutefois, la croissance des salaires aux États-Unis a continué de ralentir, ce qui confirme l’idée que l’inflation est en train de s’atténuer. 
  • L’économie américaine a affiché un taux de croissance annualisé du PIB réel impressionnant de 4,9 % au troisième trimestre. Ce résultat a été attribué à un soutien fiscal important, à des dépenses de consommation et à une confiance élevées, ainsi qu’à un marché du travail stable. 
  • La Chine a lancé une nouvelle série de mesures de relance en autorisant l’émission d’obligations pour un montant de mille milliards de yuans (188 milliards de dollars canadiens) et en relevant la limite de son déficit budgétaire de 3 % à 3,8 % du PIB. En outre, le ministre chinois des affaires étrangères s’est rendu à Washington. L’amélioration des relations entre les deux pays serait bien accueillie par les marchés.  
  • L’IPC américain pour le mois de septembre est resté inchangé à 3,7 % en glissement annuel. Les prix des logements restent problématiques mais devraient ralentir car les données sont en décalage par rapport aux données plus fréquemment mises à jour sur les logements et les loyers, qui indiquent une décélération des prix. La Fed annoncera ses prochains taux le 1er novembre et devrait les maintenir à 5,25-5,5 %. 
  • L’IPC canadien pour le mois de septembre a diminué de 4 % à 3,8 % en glissement annuel. Il s’agit d’un revirement important après deux mois d’inflation plus élevée que prévu.  L’inflation de base des biens et services a diminué, bien que les intérêts hypothécaires et les coûts locatifs restent élevés. La dernière lecture de l’IPC, combinée à un sondage sur les perspectives des entreprises plus mou et à une croissance économique faible, a suffi à la Banque du Canada pour maintenir ses taux à 5 %. 

Comment cela affecte-t-il mes placements?

Les actions suivent souvent les mouvements majeurs des taux d’intérêt, et la récente hausse des rendements obligataires ne fait pas exception à la règle. Toutefois, les commentaires conciliants du président de la Fed, M. Powell, soulignant les avantages de taux à long terme plus élevés et de conditions financières plus strictes, suggèrent qu’il pourrait être moins nécessaire de procéder à des hausses supplémentaires.

Quelle que soit la position que nous occupons dans le cycle du marché, il est important d’adopter une méthode d’investissement disciplinée et de rester concentré sur vos objectifs à long terme. Cette stratégie vous permet de ne pas vous laisser influencer par vos émotions en matière d’investissement, généralement en achetant à prix élevé et en vendant à prix bas, comme le font de nombreux investisseurs. Le suivi et la révision continus de votre portefeuille permettent également de s’assurer que celui-ci reste sur la bonne voie. La diversification des investissements réduit également le risque.

Nous sommes là pour vous aider à atteindre vos objectifs financiers. N’hésitez pas à communiquer avec nous.

Les renseignements contenus dans cette lettre proviennent de diverses sources, dont Gestion mondiale d’actifs CI, la Banque du Canada, la Réserve fédérale, Statistique Canada, le Bureau of Labor Statistics des États-Unis, Bloomberg, le National Post, Investment Executive, le Wall Street Journal, Marketwatch, MSN, LinkedIn et le Toronto Sun, à diverses dates. Ce document est fourni à titre indicatif seulement et les informations incluses pourraient changer sans avis. Tous les efforts ont été déployés pour compiler ce matériel à partir de sources fiables, et des mesures raisonnables ont été prises pour en assurer l’exactitude. Les conditions du marché pourraient varier et donc influer sur les renseignements contenus dans le présent document. Avant de prendre une décision sur l’un des points mentionnés ci-dessus, je vous invite à communiquer avec moi pour obtenir des conseils financiers qui tiennent compte de votre situation personnelle.