Décembre 2023

by | Jan 19, 2024

C’était une période des Fêtes heureuse pour les investisseurs, car les marchés des capitaux ont maintenu l’élan de novembre à décembre pour atteindre un autre mois de rendements et conclure une année de rendement solide.

Évolution mensuelle du marché

• Les actions ont connu une mini course à la hausse, surtout avec des actions américaines, se terminant en décembre et en 2023, près de sommets historiques. De nombreux secteurs ont contribué, y compris les secteurs des technologies, des biens de consommation discrétionnaire et des communications.

• Sur les marchés obligataires, les rendements ont chuté et les prix ont augmenté pour le deuxième mois consécutif, les banques centrales étant convaincues qu’elles ont fait assez pour contenir l’inflation, et par conséquent, il y a une anticipation accrue que les réductions de taux arriveront en 2024.

• Le pétrole a terminé le mois et l’année à un peu moins de 72 $ US le baril, en baisse d’environ 9 $ US par rapport au début de 2023. Les récentes réductions de l’OPEP et les tensions géopolitiques ont été remplacées par les prévisions de ralentissement de la demande mondiale.

• Les États-Unis ont mis sur pied un groupe de travail naval pour protéger les expéditions commerciales en mer Rouge contre les attaques de la milice Houthi qui visent à influencer le conflit Israël-Gaza. Ce groupe de travail cherche à prévenir les perturbations de l’approvisionnement mondial et les pics d’inflation que les retards et les réacheminements des expéditions pourraient entraîner.

• Les prix de l’or ont augmenté, atteignant brièvement un sommet record. Cela peut être attribué au statut de l’or en tant que couverture contre l’incertitude géopolitique, ainsi que l’affaiblissement récent du dollar américain et la baisse des rendements américains.• Les données du marché de l’emploi aux États-Unis sont légèrement plus solides que prévu, avec une baisse du taux de chômage de 3,9 % à 3,7 %, 199 000 nouveaux emplois créés et une petite augmentation du salaire horaire moyen.

• Le Royaume-Uni, qui a connu la plus forte inflation du G7, a vu son IPC chuter à un creux de 3,9 % sur deux ans. Cette chute est attribuable à une baisse de l’inflation de base à 5,1 % et à une réduction des coûts des aliments et du transport. La Banque d’Angleterre et la Banque centrale européenne ont également maintenu les taux d’intérêt en suspens.

• L’IPC américain a connu une légère reprise de 0,1 %. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une préoccupation, cela souligne la patience et le temps nécessaires pour freiner l’inflation. En réfléchissant aux progrès réalisés jusqu’à présent, le président de la Fed, monsieur Powell, a surpris par un pivot « conciliant », confirmant que la perspective d’augmentations futures des taux est peu probable, ce qui a été accueilli favorablement par les marchés.

• L’IPC canadien est demeuré à 3,1 %, précisant que les coûts des intérêts hypothécaires étaient le plus important contributeur. La Banque du Canada a maintenu les taux à 5 %, ce qui indique un ralentissement de l’économie. Le gouverneur Macklem a déclaré que la Banque se méfie toujours de l’inflation et qu’elle ne tiendra compte des réductions des taux d’intérêt que lorsque son objectif d’inflation de 2 % sera à portée de main.

Comment cela affecte-t-il mes placements?

Les derniers mois ont été témoins d’un changement positif entre les catégories d’actifs, signalant un optimisme généralisé du marché. Cependant, il existe un risque que les attentes croissantes en matière de baisses substantielles des taux d’intérêt en 2024 entraînent une réponse économique prématurée, ce qui aurait pour effet de reporter les baisses des taux d’intérêt. Les banques centrales continueront de surveiller les tendances de consommation et d’emploi afin d’évaluer le bon moment pour mettre en œuvre les réductions de taux prévues.

Quelle que soit la position que nous occupons dans le cycle du marché, il est important d’adopter une méthode d’investissement disciplinée et de rester concentré sur vos objectifs à long terme. Cette stratégie vous permet de ne pas vous laisser influencer par vos émotions en matière d’investissement, généralement en achetant à prix élevé et en vendant à prix bas, comme le font de nombreux investisseurs. Le suivi et la révision continus de votre portefeuille permettent également de s’assurer que celui-ci reste sur la bonne voie. La diversification des investissements réduit également le risque.  

Sources : dont Gestion mondiale d’actifs CI, la Banque du Canada, la Réserve fédérale, Statistique Canada, le Bureau of Labor Statistics des États-Unis, Bloomberg, le National Post, Investment Executive, le Wall Street Journal, Reuters, LinkedIn et le Toronto Sun

d’évaluer le bon moment pour mettre en œuvre les réductions de taux prévues.Quelle que soit la position que nous occupons dans le cycle du marché, il est important d’adopter une méthode d’investissement disciplinée et de rester concentré sur vos objectifs à long terme. Cette stratégie vous permet de ne pas vous laisser influencer par vos émotions en matière d’investissement, généralement en achetant à prix élevé et en vendant à prix bas, comme le font de nombreux investisseurs. Le suivi et la révision continus de votre portefeuille permettent également de s’assurer que celui-ci reste sur la bonne voie. La diversification des investissements réduit également le risque.Sources : dont Gestion mondiale d’actifs CI, la Banque du Canada, la Réserve fédérale, Statistique Canada, le Bureau of Labor Statistics des États-Unis, Bloomberg, le National Post, Investment Executive, le Wall Street Journal, Reuters, LinkedIn et le Toronto Sun.